«

»

sept 15 2011

La chanterelle jaunissante, cantharellus lutescens



Très parfumé et à la chair moins élastique que la chanterelle en tube, cette espèce est un très bon comestible à saveur délicate. Ce champignon se développe plus volontiers sur les sols sableux mais n’apprécie pas la sècheresse. Une bonne averse le fait souvent « venir », surtout dans l’ouest et, si le temps est doux, il apparaît parfois jusqu’à la fin de l’hiver. La longueur du pied de la chanterelle jaunissante ou cantharellus lustescens varie en fonction de l’épaisseur de la mousse de laquelle il émerge.

Description:

Chapeau : de 3 à 7 cm, en forme d’entonnoir puis s’aplatissant, à surface irrégulièrement cannelée ou ridée, parfois troué au centre, à marge finement ondulée, de couleur jaune orangé à jaune brunâtre, fibrillé de grisâtre

Lames : plis épais paraissant des boursouflures radiales, de couleur jaune rosâtre à rose carné

Anneau : néant

Pied : jusqu’à 12 cm, souvent comprimé, creux, plus ou moins sillonné, de couleur jaune vif

Exhalaison : agréablement et puissamment fruitée, parfois de mirabelle

Période de cueillette : à partir du milieu de l’automne et jusqu’au milieu de l’hiver

Biotopes : essentiellement dans la mousse des bois de conifères, en plaine comme en altitude

Confusions : possible avec la chanterelle en tube

Famille : cantharellacées

Nom scientifique : cantharellus lutescens

Recettes:

Prochainement !

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • chanterelle en tube
  • chanterelle tube
  • culture chanterelle
  • champignon comestible chanterelle
  • chanterelle culture
  • recette chanterelle jaunissante
  • chantetelle
  • chanterelle lutecens
  • culture de la chanterelle$
  • photo des champignons comestibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *