«

»

sept 21 2011

Le Cortinaire rouge cinabre, Cortinarius cinnabarinus


cortinarius cinnabarinus

Cortinarius cinnabarinus est une espèce de petite taille qui constitue, comme le Cortinaire doré (Cortinarius orellanus), l’un des nombreux représentants d’un groupe de Cortinaires aux caractères sensiblement identiques (morphologie, couleur, toxicité). On la rencontre communément à l’automne dans les bois siliceux, en particulier sous les hêtres et les charmes. Le Cortinaire rouge cinabre, considéré comme suspect, doit être rejeté.

Description:

Chapeau : jusqu’à 7 cm, rouge vermillon vif hémisphérique, s’élargissant avec l’âge. Son revêtement est sec et légèrement feutré

Pied : de même couleur que le chapeau, cylindrique, présentant des traces de cortine.

Lames : couleur framboise, peu serrées.

Chair : rouge brique, sans odeur caractéristique

Spores : rouille, ovales, portant de fines verrues.

Exhalaison : raphanoïde

Période de cueillette : à partir de la fin de l’été et jusqu’au milieu de l’automne

Biotopes : principalement dans les bois de résineux d’altitude, appréciant la couverture des épicéas, mélèzes et sapins, parfois aussi en plaine dans les bois mixtes

Confusions : possible avec le cortinaire couleur de rocou dont la toxicité peut être mortelle, avec cortinarius puniceus, le cortinaire semi-sanguin, le cortinaire anthracite ainsi que cortinarius cinnabarinus

Famille : cortinariacées

Nom scientifique : Cortinarius cinnabarinus

Pour être certain de consommer un champignon comestible le mieux reste encore de les cultiver. Découvrez les 10 raisons de cultiver des champignons.Il existe plusieurs espèces cultivables qui peuvent pousser sur une multitude de substrat. Voici quelques techniques de culture qui peuvent vous aider à faire vos premiers essais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *