«

»

sept 19 2011

L’amanite vireuse, amanita virosa


amanite vireuse ou amanita virosaCette espèce d’amanite apparaît à la fin de l’été et en automne dans les sous-bois de feuillus et de conifères, sur terrains siliceux. Commune dans les régions septentrionales, dont elle apprécie l’humidité, elle se fait plus rare ailleurs. C’est l’une des trois espèces mortelles que tout amateur de champignons doit apprendre à reconnaître.

Description:

Chapeau : de 5 à 10 cm, hémisphérique à campanulé puis convexe s’aplanissant, souvent mamelonné au centre, satiné lorsqu’il fait sec, à marge lisse, de couleur blanche à blanchâtre ou crème

Lames : libres, fines et étroites, de couleur blanche

Anneau : fragile, blanc, mince, situé très haut sur le pied, tombant puis disparaissant avec l’âge

Pied : élancé, pelucheux, pouvant atteindre 15 cm, inséré dans une volve blanche engainante, de couleur blanche

Exhalaison : inodore à l’état jeune mais exhalant une odeur vireuse en prenant de l’âge

Période de cueillette : à partir du milieu de l’été et jusqu’au milieu de l’automne, parfois plus tard

Biotopes : bois de feuillus (hêtres, bouleaux), parfois sous les conifères, appréciant les lieux humides et les sols acides

Confusions : possible avec de nombreuses autres espèces, citées dans la fiche de l’amanite phalloïde

Famille : amanitacées

Nom scientifique : amanita virosa

Pour être certain de consommer un champignon comestible le mieux reste encore de les cultiver. Découvrez les 10 raisons de cultiver des champignons.Il existe plusieurs espèces cultivables qui peuvent pousser sur une multitude de substrat. Voici quelques techniques de culture qui peuvent vous aider à faire vos premiers essais.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • Amanite vireuse
  • amanite phalloide comestible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *