«

»

avr 12 2012

1ere récolte de morilles de l’année


Voici ma première récolte de morilles de l’année 2012: 12 belles morilles avec un record de 122g pour la plus grosse!

J’ai essayé de réaliser un clonage de tissu sur plusieurs morilles afin d’essayer de produire du mycélium et ainsi tenter de cultiver des morilles.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • morilles 2013
  • morille 2013
  • cueillette morilles 2013
  • cueillette morille 2013
  • record morille
  • la plus grosse morille
  • cueillette de morilles 2013
  • recolte de morilles
  • morille record
  • morilles avril 2012

6 comments

  1. AnC

    Bonjour,

    Formidable ce blog! va -t- il me permettre l’impensable ! j’ose pas y croire… enfin j’vais m’y atteler… après ma première cueillette de morilles , ça fait une semaine que j’ai ensemencé mes géloses … ça marche j’ai bonne espoir pour cette première étape… j’avais une question, combien de temps et comment je peux conserver mes cultures sur gélose… et si c’est possible…une fois qu’elles sont bien développé? si la réponse est sur ce blog alors j’ai mal cherché :( … je vous remercie infiniment de si bien faire partager votre savoir!
    Merci

    1. Samuel

      Bonsoir,
      Merci pour votre commentaire et vos compliments! Félicitation pour voter clonage réussi! Vous me faites pensez que je n’ai pas encore fait d’articles sur la conservation du mycélium… Elle peut s’effectuer en gélose ou en tube à essais (futur article). Pour conserver une gélose (lorsqu’elle est complètement colonisée) le mieux est de la fermer avec du parafilm puis de la placer au réfrigérateur. De cette manière elle peut se conserver environ une année. Pour être sur, vous pouvez inoculer une nouvelle gélose tout les 6 mois. (pensez cependant à changer de composition de gélose à chaque transfert). J’ai aussi effectuer des clonages de morilles sur ma première récolte, le mycélium se développe bien et j’espère qu’il produira des sclérotes…
      Bonne continuation pour vos essais

  2. Anc

    Bonjour,
    Suite de l expérience 9 mois après … Après multiplications des géloses préparations des substrats en pots … inoculations … Comme la suite de l expérience me paraît trop complexe … Je compte développer mon expérience in situ à la saison la ou j en trouve … Et autres … J aimerai savoir si vous aviez quelques conseils, recommandations à me donner quand au calendrier de mise en place …. Si je dois mettre en repos mon mycélium avant de le déposer sur le terrain… Pour l instant j ai une première série bien blanche de mycélium cette étape étant réussi j ai refait une série qui commence à blanchir … Que je pensais mettre en place mi février… Et vous votre expérience ?
    Merci

    1. Samuel

      Bonsoir,
      Merci de nous faire partager vos essais!
      D’après Bernard Peltier, il est préférable de répartir le mycélium  » lorsque la température se radoucit mais qu’il y a encore des gelées nocturnes, entre le 20 février et le 10 mars, par une journée plutôt douce, après une bonne pluie ». Pour l’instant mon expérience pour les morilles se résume au clonage d’un morceau de tissu de champignons et à l’obtention d’un mycélium capable de produire des sclérotes sur milieu gélosé. Je n’ai pas encore essayer d’implanter ce mycélium in situ. Je vous souhaite bonne chance, et tenez moi au courant de l’avancé de vos essais!

  3. Anc

    Bonjour,
    Début de saison des morilles très très timide trois sorties trois petites grise :( …aux dates du 13/04 15/04 19/04/2013 donc Observation de mes essais… Rien … Les deux tiers de mes substrats à base de graines et terreau on étaient victimes de petits vandales rongeurs … J y avais pas pensé … J ai perdu quelques endroits la nature change de peau très vite … La suite j ai peu d espoirs, les conditions climatiques on était très mauvaise après mon implantation… Des moins 10 et grosses chutes de neige… Donc bizarrement ce pseudo échec me motive à continuer … En chambre de fruitaison dans le bute de réussir … Il faut maîtriser tellement de para maître et donc investire dans du matériel avec pas mal de système D… J ai vu qu il existait sur le site de fourniture que vous referencez le Mega Mushroom Deluxe Growkit à un prix très élevé … La technologie employé est plus convaincante que tout ce que j ai pu trouvé sur le net … Sachant que je n y connaîs pas grand chose . Vous en pensez quoi ? Je ne pense pas etre prête à investire autant pour cette quête qui me semble utopique… Enfin si un tel investissement etait un gage de réussite garantie j y réfléchirai !

    Encore merci de faire partager votre savoir .

    1. Samuel

      Bonjour,
      Dans ma région aussi (Lorraine) la saison des morilles est très mauvaise. Le sol est très sec et la végétation a déjà bien poussée. Je n’en ai pas encore trouvé cette année. Donc pour les essais de culture extérieur les conditions ne sont pas favorables à une implantation expérimentale.
      Je pense que le Growkit dont vous parlez est extrêmement cher pour ce que c’est et en aucun cas les résultats de culture sont garantis, surtout pour la morille qui est extrêmement dure à cultiver (et plus particulièrement en intérieur). Je vous recommande d’essayer de cultiver des espèces plus faciles pour vous faire la main (pleurotes par exemple).
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions et bonne chance pour vos essais.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.