«

»

sept 16 2011

Calendrier de la cueillette des champignons


S’il n’est pas possible de fixer des dates d’apparition immuables et générales pour les diverses espèces de champignons, on peut toutefois donner des indications générales qui servent de directives aux recherches des amateurs. Voici une sorte de calendrier de la cueillette des champignons.

Pour les mycophages, la saison mycologique commence en avril pour se terminer aux gelées, c’est-à-dire généralement en novembre, et les espèces s’y succèdent dans l’ordre suivant :

AVRIL : Vers la mi-avril, parfois avant, apparition des morilles ; vers le 25, des Mousserons de la Saint-Georges.

MAI : On trouve encore quelques morilles jusque vers le 15 et le Tricholome de la Saint-Georges presque tout le mois. Le Marasmius Oreades (Faux Mousseron) commence à se montrer en abondance et même dès la fin du mois précédent ; il poussera jusqu’à la fin de l’été.

Juin : Vers le 15, sortie des premières chanterelles, qu’il faut alors chercher au bord des chemins des bois ; un peu plus tard on trouvera dans la même station, les premiers cèpes, parfois en grand nombre. On peut aussi commencer à trouver des golmottes.

JUILLET : La poussée des chanterelles s’accentue, celles des cèpes subit, en général, un ralentissement sensible, parfois un arrêt complet. Par contre, les Golmottes se montrent plus nombreuses, les Lépiotes et les Russules apparaissent.

AOÛT : Les mêmes espèces se montrent en plus grand nombre, les cèpes réapparaissent, et, dans les bois humides, les clitocybes et les trompettes de la mort commencent à se montrer. C’est aussi l’époque où l’on peut rencontrer l’excellent polypore en ombelle — de fin juillet au 15 août — et les premiers agarics au bord des chemins et dans les pâturages.

SEPTEMBRE-OCTOBRE : C’est la pleine saison mycologique. Tous les champignons d’automne font leur apparition ou poursuivent leur poussée. Les amanites et les lépiotes, les cèpes, les russules, les cortinaires, les clitocybes, etc., parsèment les bois, les agarics et les marasmes font l’ornement des pâturages et des friches. Vers la fin d’octobre s’ajoutent à cette liste les tricholomes d’automne (nudum, saevum, panaeolum, etc.) et la fistuline hépatique, la lLangue de bœuf, hôte des vieux chênes et des châtaigniers.

NOVEMBRE : Les champignons sont beaucoup plus rares et moins savoureux parce que gorgés d’eau. Cependant on peut encore récolter des hydnes et des trompettes de la mort assez savoureux. Et il faut faire une exception pour un excellent champignon qui ne pousse que dans les bois résineux, l’hygrophore olivacé blanc, le « gluant » de Champagne. C’est aussi le mois des helvelles.

Il est bien entendu que ces indications ne sont qu’approximatives. Les dates d’apparition peuvent varier, dans des proportions parfois considérables, suivant la région, le temps plus ou moins pluvieux et la température. C’est ainsi que, dans certaines parties de la Bretagne, on récolte parfois des cèpes et des chanterelles en abondance, d’avril à décembre, et que dans les climats froids du plateau central, les morilles sont en retard d’un bon mois sur celles de la région parisienne.

D’après « Ce qu’il faut savoir pour manger les bons champignons » G. Portevin, Paris 1939

Si vous désirez manger des champignons toute l’année vous pouvez essayer d’en cultiver et commencez par consulter les étapes de la culture de champignons

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • calendrier des champignons comestibles
  • periode champignons bois
  • calendrier champignons comestibles
  • période des champignons
  • periode champignon
  • calendrier cueillette champignons
  • calendrier des champignons
  • calendrier champignon
  • saison des champignons des bois
  • calendrier champignons