«

»

sept 21 2011

La psalliote jaunissante, agaricus xanthoderma


psalliote jaunissante

La psalliote jaunissante se rencontre en abondance de juillet à octobre dans les sous-bois clairs de feuillus et de conifères, mais aussi dans les lisières, les parcs et les jardins. Elle vient indifféremment sur terrains calcaires ou siliceux. Agaricus xanthoderma, réputé toxique n’est pas sans ressemblance avec l’Agaric des bois. Pourtant le chapeau en cloche tronquée, caractéristique chez les jeunes sujets, puis à maturité le jaunissement intense au frottement et l’absence d’odeur anisée, doivent permettre d’éviter toute confusion.

Description:

Chapeau : de 5 à 10 cm, tronçonnique à peine globuleux à sommet aplati devenant trapézoïdal puis convexe et enfin s’étalant, à cuticule soyeuse et finement fibrilleuse, à marge incurvée parfois appendiculée, de couleur blanche puis blanchâtre sale virant fugacement au jaune intense au frottement

Lames : libres, fines et serrées, d’abord blanches puis rapidement gris lilacin pâle, passant ensuite du rose vif au brun chocolat en vieillissant

Anneau : ample, à roue dentée, situé haut sur le pied, de couleur blanche

Pied : trapu, devenant plus fragile et creux en s’allongeant, à base bulbeuse vaguement marginée, de couleur blanchâtre passant au blanc grisâtre en vieillissant, jaunissant fortement au frottement de la base

Exhalaison : désagréablement phénolique

Période de cueillette : à partir du mois de mai jusqu’à la fin de l’automne

Biotopes : prairies amendées, jardins et gazons, taillis clairs et lisières des bois et toutes zones herbeuses rudéralisées en général mais aussi (quoique plus rarement) sur les chemins et sentiers dans les bois clairs de feuillus

Confusions : possible avec l’agaric champêtre, l’agaric bulbeux, l’agaric des bois, l’agaric des jachères ainsi que la lépiote pudique mais surtout avec des amanites toxiques ou mortelles, telle l’amanite phalloïde et ses variétés blanches

Famille : agaricacées

Nom scientifique : agaricus xanthoderma

Pour être certain de consommer un champignon comestible le mieux reste encore de les cultiver. Découvrez les 10 raisons de cultiver des champignons.Il existe plusieurs espèces cultivables qui peuvent pousser sur une multitude de substrat. Voici quelques techniques de culture qui peuvent vous aider à faire vos premiers essais.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • psalliote jaunissante
  • agaric des trottoirs
  • psalliote
  • agaric des jachères
  • psalliotes comestibles
  • agaricus comestibles
  • psaliotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *