«

»

jan 26 2012

La culture des morilles: sclérotes et fructification (Partie 3/3)


Suite et fin de l’article sur la culture des morilles (partie 3/3)

10 Préparation du substrat de fruitaison

Réalisez un mélange constitué de: 20% de sable, 30% de terreau, 40% de copeaux de feuillus (frêne, chêne, érable, hêtre, orme, pommier, etc), 5% de son de riz, 2,5% de tourteau de soja, 2,5% de tourbe (sphaigne) et un peu de chaux pour que le pH du substrat soit compris entre 7,1 et 7,3

11 Préparation de deux bacs pour le substrat de fruitaison

culture des morilles

Remplir une 1ere barquette (en aluminium ou plastique, stérilisable, percée de plusieurs trous dans le fond) sur environ 5 cm de hauteur avec le substrat de fruitaison,  arrosez de manière à saturer le substrat d’eau puis laissez égoutter.

culture des morilles

Dans le 2eme bac, mettez une couche de céréales détrempés sur environ 2cm. Mettez le 1er bac SUR le 2eme bac et placez les dans un sac de cuisson en plastique équipé d’une aération filtrée; stérilisez le tout pendant au moins 1 heure.

12 Inoculation et incubation du substrat de fruitaison

Une fois les barquettes refroidies, ouvrez le sac de cuisson sur votre plan de travail propre en respectant les consignes de stérilité.

culture de la morille

Mélangez 250ml du substrat préparé (partie 2/3)  à chaque barquette de substrat de fruitaison à l’aide d’une cuillère stérilisée à la flamme. (cette mesure est valable pour des bacs de 24x24x6 cm, adaptez le dosage à la dimension de vos barquettes). Refermez le sac et placez le dans votre incubateur à une température comprise entre 18° et 21°C pendant 4 à 6 semaines. L’humidité devra dépasser 90%, le taux de CO2 être comprit entre 6000 et 9000 ppm sans aucune ventilation.

13 Apparition des sclérotes

culture de la morille

Après 4 à 6 semaines, la surface du substrat devrait être recouverte de sclérotes. Les sclérotes sont le secret de la culture des morilles. Ce sont les « graines » de vos champignons. Vous pouvez conserver vos sclérotes non utilisées au frigo (3-4°C) pendant un an.
Un choc thermique (futur article) doit être réalisé. Une fois les sclérotes apparues, enlevez la barquette inférieure (contenant les céréales) et refermez le sac. Placez le au frigo (3-4°C) pendant deux semaines. Ensuite, sortez la barquette du sac et mettez la dans votre chambre de fruitaison. Saturez lentement le substrat d’eau (stérilisée) à 20°C puis après 12 à 16 heures videz tout l’excédent.

14 Couche de gobetage (optionelle)

Vous pouvez utiliser une couche de gobetage d’un cm puis placer le substrat à une température comprise entre 18° et 21°. Le mycélium de la morille mettra entre 7 à 10 jours à percer la couche de gobetage.

15 Pousse de la morille

cultiver la morille

Les primordias (ébauche de champignons) devraient faire leur apparition au bout de 3 à 7 jours. Conditions de culture  jusqu’à l’apparition des primordias:

Humidité substrat: 60%
Humitité relative de l’air : 95-100%
Température : 21-23°C
Renouvellement de l’air : 6-8/H
Cycle lumineux: 12H/J
CO2 : >900ppm

Culture de la morille

Maintenir ensuite ces conditions de culture:

Humidité substrat: 50%
Humitité relative de l’air : 85-95%
Température : 23-25°C
Renouvellement de l’air : 6-8/H
Cycle lumineux: 12H/J
CO2 : >900ppm

cultiver des morilles

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • culture de morilles
  • morille culture
  • cultiver la morille
  • culture de morilles en bac
  • sclérote de morille
  • culture des champignons morilles
  • sclerotes de morilles
  • substrat de fruitaison morille
  • nouvelles sur culture de morilles
  • cycle de la morille

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. GrosseTigre

    a quoi sert la barquette inférieur contenant les céréales ?

  2. Samuel

    Bonsoir,
    Ce n’est pas expliqué dans la méthode de Gary Mills. La barquette supérieur est assez pauvre en nutriment alors que la barquette inférieur est plus riche en sucre avec les céréales. Ce contraste facilite peut-être l’apparition des sclérotes mais ce n’est qu’une hypothèse.

  3. dedieu

    bonjour, avez vous une idee de lintencitee lumineuse quil faut pour la fructification? et quelle longueur donde si possible ^^ merci

    1. Samuel

      La plupart des champignons ont besoin d’une luminosité comprise entre 500 et 1000 lux durant la fructification. Paul Stamets recommande l’utilisation de néons « day light » donc je dirais une lumière plutôt « bleue ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *