«

»

sept 16 2011

La morille ronde, morchella rotunda


La chair de la morille ronde est d’une saveur très fine, ne ressemblant à aucune autre mais doit être impérativement bien cuite, car elle est toxique crue : une fois cuite, elle est parfaitement et délicieusement comestible. Sa chair est blanche à blanchâtre vers les côtes. Ce champignon se développe en groupes de plusieurs individus parfois nombreux, se cachant souvent dans les herbes. Il se présente aussi parfois sur des sols relativement nus, notamment parmi les pommes pourries des vergers, appréciant particulièrement des terres « sucrées », notamment grâce aux essences d’arbres à sève sucrée qui s’y trouvent. Il se développe moins fréquemment sous certains résineux tels les épicéas, les sapins et les pins sylvestres et est très sensible au changement de milieu. Il disparaît ainsi parfois inexplicablement d’un site où, pourtant, il se développait depuis plusieurs année. Il faut également éviter la dégustation de cette espèce lorsqu’elle provient de terrains vagues à décharges douteuses.

Description:

Chapeau : de 5 à 12 cm, de forme ronde, ovoïde ou conique … ou difforme, creux, ressemblant à une éponge par les alvéoles assez fines et disposées irrégulièrement, à « marge » soudée au pied, de couleur blonde à blond ochracé devenant légèrement plus foncé en vieillissant, surtout sur l’arête des côtes

Lames : néant

Anneau : néant

Pied : très irrégulier et cotelé, généralement plus large vers la base, creux et se prolongeant jusqu’au sommet du chapeau mais soudé à celui-ci dès la « marge », de couleur blanche à blanchâtre, à zones ou taches roussâtres en vieillissant

Exhalaison : faiblement fongique, vaguement mêlée de senteurs de pomme de terre cuite et de cannelle, surtout pendant la cuisson

Période de cueillette : au printemps, principalement à partir d’avril et parfois jusqu’au mois de juin

Biotopes : principalement sur sols calcaires des bois humides de feuillus et leurs chemins en lisières, terrains vagues ou remués, anciennes places à feu, bords de haies et vergers à pommiers, appréciant particulièrement la couverture de frênes mais aussi des peupliers, noisetiers, etc

Confusions : possible avec la morille commune, avec la verpe de Bohême (ptychoverpa bohemica), ainsi que le morillon, tous trois comestibles mais aussi la gyromitre comestible (!) qui porte un nom usurpé

Famille : morchellacées

Nom scientifique : morchella rotunda

Lisez ces articles pour découvrir où trouver des morilles, quand la saison commence et connaitre certains lieux où les morilles poussent souvent.Savez vous qu’il est possible de cultiver des morilles et d’autres champignons? Vous trouverez sur ce blog des techniques de culture ainsi qu’une liste d’espèces cultivables qui vous aideront à faire vos premiers essais. Si vous ne connaissez pas encore ce hobby passionnant lisez l’article 10 bonnes raisons de cultiver des champignons.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • morille blanche
  • morilles blanches
  • la morille
  • morille ronde
  • champignon morille blanche
  • morille blanche comestible
  • morilles blanches comestibles
  • morilles blanche
  • champignon comestible morille
  • verpe de boheme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *